Garrison-Morton, 4406.1; Mortimer, 542; Dibner, 118; Norman, 954; Durling, 2204; Choulant, 211-212; Heirs of Hippocrates, 263.
VIDIUS, Guido Guidi dit.
Chirurgia e graeco in latinum conversa, Vido Vidio Florentino interprete.
Garrison-Morton, 4406.1; Mortimer, 542; Dibner, 118; Norman, 954; Durling, 2204; Choulant, 211-212; Heirs of Hippocrates, 263.
In-folio (385 x 255 mm) 18 ff.nn.ch., 533 pp., dernier blanc ôté par le relieur. Reliure moderne en peau de truie rose en trois teintes et structurés, 3 larges panneaux appliqués en relief sur les plats avec fixations en bois, dos avec couture ouverte, fixations en peau de truie et en bois, doublure de veau rose (Jean de Gonet, 1993).
65 000 
Garrison-Morton, 4406.1; Mortimer, 542; Dibner, 118; Norman, 954; Durling, 2204; Choulant, 211-212; Heirs of Hippocrates, 263.

En stock

Description

La Chirurgia de Guidi est considérée comme l’un des ouvrages illustrés de chirurgie les plus importants de la Renaissance. Il s’agit de la traduction, entreprise par Guidi, du Codex Nicetas, un manuscrit byzantin du Xe siècle consacré aux fractures et aux luxations. Il contient une collection des oeuvres d’Hippocrate, et Galen, et d’Oribasius, accompagné d’importants commentaires de Guidi (Hippocrate : de Ulceribus, de Fistulis, de Vulneribus Capitis, de Fracturis, de Articulis, de Officina medici ; Galen : De Fasciis ; et Oribasius : De Laqueis, De Machinamentis).

 

Guidi présenta en 1542 un exemplaire illustré du manuscrit accompagné de sa propre traduction en latin au roi François Ier dont il fut le médecin personnel jusqu’à la mort du roi en 1547. Imprimé par Pierre Gaultier, installé au château à Benvenuto Cellini, la Chirurgia est la seule œuvre publiée de son vivant.

 

Les belles gravures sont basées sur les dessins effectués par Guidi sur son propre manuscrit de sa traduction latine. Attribués à Francesco Primaticcio pendant longtemps on pense aujourd’hui qu’ils appartient à l’école de Francesco Rosso Salviati.

 

“This book is often considered to be the finest textbook of surgery to be printed in the sixteenth century, and the various instruments, bandages, orthopedic machinery, and surgical procedures are beautifully illustrated” (Heirs).

 

“One of the most beautiful scientific books of the Renaissance, Guidi’s Chirurgia derives from the Nicetas Codex, a tenth-century illustrated Byzantine manuscript of surgical works on the treatment of fractures and luxations by Hippocrates, Galen, and Oribasus” (Norman).

 

Reliure exceptionnelle de Jean de Gonet.

 

Bel exemplaire conservé dans une étonnante reliure de grand format de Jean de Gonet, datée de 1993.

 

En stock

Catégorie Étiquette