L’exemplaire du baron Joseph von Lassberg
FAERNO, Gabriele & PERRAULT, Charles
Cent fables choisies des anciens auteurs, mises en Vers Latins par Gabriel Faerne, et traduites par Mr. Perrault, de l’Académie Françoise. Avec de nouvelles Figures en Taille-douce [titre en latin et en français sur deux feuillets]
Londres, Guill. Darres & Claude Du Bosc, 1743
In-4 (255 x 198 mm) de 13 ff.n.ch. y compris le frontispice gravé, 238 pp.ch. et 2 ff.n.ch. Vélin ivoire, titre à l’encre au dos, tranches rouges (reliure de l’époque).
4 500 
Praz, p. 332 : « Not an emblem-book proper, but a work to be classified in the cognate genre of apologues. Included however, in this edition as well as in later ones, in some catalogues of emblems » ; Cohen-De Ricci, 371.

En stock

Très beau livre de fables qui se rattache aux recueils d’emblèmes.

Le poète néo-latin Gabriele Faerno (Cremona, vers 1510-1561), qui eut comme protecteur le cardinal Giovanni Angelo Medici di Marignano – pape entre 1559 et 1565 sous le nom de Pie IV –, composa ces fables, réputées pour leur élégance, alors que celles de Phèdre n’avaient pas encore été découvertes. La première édition parut après la mort de Faerno, en 1564. Un siècle plus tard, Charles Perrault en donna une traduction française, publiée en 1699.

Cette édition très soignée présente le texte original suivi de la version de Perrault. Elle est illustrée de 101 figures gravées sur cuivre, dont un frontispice signé Claude Du Bosc montrant Ésope contrefait au milieu des animaux, et 100 vignettes en tête non signées (9 x 11 cm).

Comme le souligne Mario Praz, cette suite s’apparente au genre emblématique dont elle possède le caractère énigmatique et l’élégance austère, adoucie par le burin gracieux d’un artiste anonyme du XVIIIe siècle. Aux scènes charmantes peignant la nature et la vie des animaux se mêlent quelques compositions mythologiques de rigueur, ou encore des catastrophes naturelles, vite occultées par de paisibles tableaux de genre. Quelques jolies figures sont consacrées à la chasse.

Les pièces liminaires comprennent d’autres poèmes néo-latins de Faerno, ainsi que des préfaces et épîtres consacrées au fabuliste de Crémone.

Très bel exemplaire, sobrement relié ; étiquette de rangement avec cote manuscrite au bas du dos.

La première garde porte l’ex-libris manuscrit du baron Joseph Maria Christoph von Lassberg (1770-1855), antiquaire, historien de la littérature et collectionneur allemand qui possédait, dans son château de Meersburg sur le lac de Constance, une bibliothèque de 12.000 livres rares et 273 manuscrits précieux, dont le célèbre codex du Nibelungenlied connu sous le nom de manuscrit Hohenems ou manuscrit C. Après la mort du baron von Lassberg, sa bibliothèque fut offerte à sa ville natale, Donaueschingen.

Catégorie Étiquette