Édition originale.
CARNOT, Nicolas Léonard Sadi
Réflexions sur la puissance motrice du feu et sur les machines propres à développer cette puissance
Paris, Bachelier, 1824.
In-8 (193 x 123 mm) de 2 ff.n.ch., 118 pp.ch. et une planche hors texte (5 figures) ; demi-chagrin rouge avec petits coins de vélin, dos lisse orné de chaînettes, pièces de titre de maroquin vert en long (reliure moderne à l’imitation).
35 000 
Dibner, 155 ; DSB, III, pp. 79-84 ; En Français dans le texte, 239 ; Roberts & Trent, pp. 63-64 ; PMM, 285.

En stock

Dans cet important mémoire, Carnot énonce le second principe de la thermodynamique, auquel on a donné son nom.

Publié à compte d’auteur et tiré à 600 exemplaires, l’ouvrage passa inaperçu. Ce n’est que dix ans plus tard, quand Clapeyron en donna un long commentaire dans le Journal de l’École Polytechnique, que l’on comprit l’importance de ce travail. “Using the fallible analogy of a water-wheel and the language of caloric theory, the book was essentially an attempt to calculate the mechanical equivalent of heat; Carnot devised the type of apparatus afterwards used by J.P. Joule to produce exact figures in 1841. His work led directly to the enunciation of the theory of the conservation of energy by Helmholtz in 1847” (PMM).

 

Bon exemplaire ; des rousseurs, quelques annotations marginales.

Catégorie Étiquettes ,